Forum de discussion générale sur l'éducation nationale!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'enfant violent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: L'enfant violent   Mer 21 Fév - 0:05

Agressivité, violence et troubles du comportement



Un regard sérieux sur les enfants dits agressifs ou violents montre que la majorité d'entre eux sont des enfants normaux, bien que leurs comportements puissent être particulièrement bruyants et perturber considérablement leur entourage. Certains souffrent, cependant, d'un trouble du comportement et en font souffrir leur entourage. Les spécialistes distinguent ici entre le trouble oppositionnel avec provocation, que présente Jackie, et le trouble des conduites, que manifeste Jordan

Quelques signes distinctifs du trouble oppositionnel avec provocation


Les enfants oppositionnels :




  1. ont deux rengaines favorites : « j'veux pas » et « c'est pas juste ! » ;
  2. grognent et se plaignent fréquemment, à la maison surtout mais souvent aussi à l'école ;
  3. s'emportent rapidement, souvent pour des détails sur lesquels la plupart des enfants du même âge ne s'attardent pas ;
  4. ont de la peine à se calmer lorsqu'ils sont fâchés ; il leur faut, par exemple, beaucoup de temps pour maîtriser leurs émotions ou parler normalement quand ils sont contrariés ;
  5. se battent pour se battre ; ils s'arrêtent souvent sur des détails sans importance (la couleur d'une brosse à dents, par exemple), et s'opposent à des choses inévitables (comme le fait de devoir aller se coucher) ;
  6. se battent pour gagner ; ils savent insister, parfois de manière acharnée, jusqu'à ce qu'il en soit fait à leur gré et forcent régulièrement les adultes qui les entourent à changer d'avis pour avoir la paix ou faire bonne impression en public ;
  7. remettent en question les règles, les directives et les consignes, même lorsqu'elles sont clairement établies et qu'il est très peu probable--dans certains contextes comme l'école--qu'elles soient changées pour eux ;
  8. posent beaucoup de questions mais ne répondent pas à celles qu'on leur pose ;
  9. font la sourde oreille, sachant s'opposer en ignorant ce qu'ils ont entendu ;
  10. semblent prendre un certain plaisir à provoquer et à ennuyer, mais se plaignent bruyamment lorsque quelqu'un d'autre les provoque ou les taquine simplement ;
  11. aiment rire du mal d'autrui mais deviennent agressifs si quelqu'un d'autre rit à leur dépens ;
  12. manquent de respect et blessent régulièrement les sentiments de ceux qui leur sont proches, surtout dans la famille;
  13. peuvent être particulièrement grossiers, surtout lorsqu'ils sont fâchés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'enfant violent   Mer 21 Fév - 0:09

Jackie: Le trouble oppositionnel avec provocation


Le cas de Jackie est décrit en détails dans l'ouvrage, ainsi que le traitement mis sur en œuvre pour l'aider ainsi que sa famille.

Jackie est une petite fille de 6 ans. Ses parents me consultent sur la recommandation du service d'assistance sociale de l'employeur du père de l'enfant. Ils viennent demander conseil, d'une part parce que « Jackie dirige la maison », et d'autre part parce qu'ils ont des difficultés considérables à la coucher chaque soir.

Selon ses parents, Jackie s'oppose systématiquement à leurs directives, même les plus raisonnables, ce que deux visites d'observation au domicile familial confirment largement : Jackie s'oppose à ses parents le plus souvent en ignorant délibérément ce qu'ils lui demandent, parfois aussi en faisant le contraire de ce qui est exigé. Au moment du repas, par exemple, elle ignore trois appels de sa mère à venir à table. Sans rien dire, son père éteint alors la télévision qu'elle regardait. Elle se lève, rallume le poste et continue à regarder son programme. Ses parents commencent à manger seuls, sa mère lui permettant de voir la fin de son émission si elle vient à table dès qu'elle est finie, ce que Jackie fait. Elle refuse cependant de manger, grognant et jouant avec sa nourriture quelques minutes, avant d'aller chercher un yaourt au réfrigérateur, qu'elle mange seule, debout à la cuisine. Ses parents roulent les yeux et échangent quelques soupirs de désespoir mais ne font rien pour imposer leur volonté. Un peu plus tard, Jackie prend son bain sans problème, chantant joyeusement tout en s'amusant dans l'eau. Elle tarde à aller au lit, cependant, inventant de nombreuses excuses pour faire encore une chose ou une autre avant d'obéir. Visiblement excédé, son père lui annonce qu'elle n'aura pas sa radio pour s'endormir (un privilège auquel elle a droit habituellement). Elle se met alors très rapidement en colère, lançant ses pantoufles en direction de son père tout en hurlant d'une voix stridente entre des larmes de rage, « J'veux ma radio, j'veux ma radio ». Elle va finalement au lit, où elle se cache entièrement sous les couvertures, d'où on l'entend toujours grogner et réclamer sa radio. Ses pleurs, que ses parents tentent d'ignorer, deviennent de plus en plus insistants. Après une dizaine de minutes, son père lui allume la radio « pour lui permettre de s'endormir », expliquant qu'elle continuerait sans ça à grogner « pendant des heures » jusqu'à ce qu'elle ait gain de cause.

Une observation à l'école--où Jackie termine la maternelle--et une entrevue avec son enseignante montrent que, si l'enfant n'est pas rejetée par ses camarades, elle est souvent seule « parce qu'elle veut toujours tout régenter... Elle se plaint souvent amèrement que personne ne veut jouer avec elle, que "c'est pas juste" comme elle dit, mais dès que quelqu'un ne veut pas faire les choses exactement comme elle le veut, elle se fâche ou elle traite ses copains de tous les noms et je dois très vite intervenir pour calmer les choses... ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'enfant violent   Mer 21 Fév - 0:09

Quelques signes distinctifs du trouble des conduites


Les enfants ayant un trouble des conduites:




  1. manquent de tolérance à la frustration, et de patience ;
  2. sont particulièrement susceptibles et acceptent mal la critique, même lorsqu'elle est clairement justifiée ;
  3. changent rapidement d'humeur et se fâchent facilement, souvent pour ce que leur entourage considère être sans importance ou ne peut pas modifier ; ils peuvent, par exemple, s'emporter parce que quelqu'un qu'ils attendaient a eu un retard imprévu ou qu'un match de foot a été annulé pour cause de mauvais temps ;
  4. sont imprévisibles et souvent « explosifs », surtout lorsqu'ils se sentent rejetés ;
  5. exigent le « respect » des autres, en se battant si nécessaire, mais rendent rarement la pareille ;
  6. attisent la rivalité en situation de conflit plutôt qu'ils ne l'apaisent ;
  7. rendent leur entourage responsable des confrontations que leur comportement provoque, ou justifient ce comportement en accusant les autres de n'avoir que ce qu'ils méritent : ils se battent pour se défendre ; attaquent quelqu'un ou détruisent ce qui lui appartient parce qu'ils ont été provoqués ; et réagissent violemment parce qu'ils ont été poussés à bout ;
  8. sont souvent « durs » : ils manquent de considération et d'empathie, et n'ont que peu de sollicitude pour le bien-être, les sentiments ou les préférences d'autrui quand ils ne s'en moquent pas carrément ;
  9. ne manifestent que peu ou pas de remords ou de culpabilité lorsqu'ils reconnaissent leurs infractions ; quand ils expriment quelques remords, leur sincérité est fréquemment mise en doute, car ils cherchent probablement davantage à éviter la punition qu'à changer de comportement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'enfant violent   Mer 21 Fév - 0:11

Jordan: Le trouble des conduites


Jordan a 8 ans quand je fais sa connaissance pour la première fois. Il a été adressé avec sa mère à la clinique que je dirige par un service de consultation psychologique, où la famille est suivie par une assistante sociale depuis quelque temps. Une note explicative accompagnant la demande d'aide que nous avons reçue décrit une situation familiale gravement perturbée : la désobéissance régulière de l'enfant et son agressivité verbale et physique vont de pair avec une incohérence prononcée de la mère, qui vacille entre une discipline particulièrement punitive (accompagnée probablement d'incidents isolés de maltraitance) et des périodes de laxisme pendant lesquelles, déprimée, elle ignore l'enfant ou le laisse essentiellement faire à sa guise

Mme S. décrit Jordan comme un enfant particulièrement difficile : « C'est bien simple, il a un sale foot caractère et ça depuis toujours... Chaque jour ou presque il transforme la vie de famille en un véritable enfer ». A travers différents exemples, Mme S. illustre ce qu'elle appelle la « mauvaise attitude » de son fils. Il ignore régulièrement ou refuse de faire ce qu'on lui demande ; provoque ou se bat avec sa sœur ; pousse sa mère à bout quand il veut quelque chose qu'elle n'est pas prête à lui accorder. Il peut alors très vite devenir violent, aussi bien en appelant sa mère de tous les noms qu'en la frappant ou en détruisant ce qui lui tombe sous la main. Mme S. a essayé de faire face à la désobéissance répétée, aux crises de colère extrêmes et aux provocations de Jordan en se fâchant elle-même et en hurlant, ou en le rejetant et en se retirant dans un état d'impuissance presque totale--sans succès

Jordan confirme ce triste tableau. Il n'hésite pas à reconnaître qu'il a une « mauvaise attitude ». Cependant, il la considère presque comme une médaille d'honneur. Il décrit divers incidents à la maison et à l'école, mais accuse chaque fois quelqu'un d'autre d'en être responsable ou justifie sa conduite en expliquant que ce qu'on lui avait demandé n'était pas raisonnable ou qu'il avait été poussé à bout. Lorsqu'il rapporte une bagarre violente qui l'a récemment conduit à être renvoyé de l'école pendant cinq jours, il minimise la gravité de l'incident : « Ouais, je lui ai cassé la gueule au gars mais ça fait longtemps qu'il l'attendait... J'peux pas laisser un loser se moquer de moi et des copains ».

Mme S. est divorcée depuis trois ans environ. Elle vit depuis quelque temps avec un ami beaucoup plus jeune qu'elle. Ce concubin est alcoolique et parfois violent envers elle… Il n'est pas violent envers les enfants, cependant, bien qu'il soit souvent impatient et grossier avec eux. Mme S. a une longue histoire de soins psychiatriques pour divers troubles anxieux et dépressifs. Elle n'a pas de formation et travaille de temps à autre dans des emplois mal payés, qui sont temporaires ou qu'elle quitte après quelques semaines. Elle est au chômage lorsqu'elle nous consulte et mène une existence extrêmement précaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Sarah

avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 52
Date d'inscription : 17/01/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'enfant violent   Ven 23 Fév - 1:17

lire interessant ce dossier, j'y trouve de bonnes infos ecrit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamade
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'enfant violent   Ven 23 Fév - 20:05

C'est terrible d'avoir un enfant comme cela ..
Merci Tina pour les témoignages

de supers dossiers:lire:
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'enfant violent   Sam 24 Fév - 1:37

merci les filles, il est vrai que ça m'aide aussi car vu ma situation actuellement, je peux me faire une idée clin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enfant violent   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfant violent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?
» PERE MARIE-EUGENE DE L'ENFANT JESUS
» La Présentation de Jésus au Temple, Saint Théophane Vénard, commentaire du jour "Syméon prit l'enfant..."
» Lit d'enfant
» Comment punir un enfant en classe?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Education nationale et parents...La parole est à vous ... :: Dossiers-
Sauter vers: