Forum de discussion générale sur l'éducation nationale!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Programme par les candidats présidentielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Votez pour le programme de votre choix...
 Nicolas Sarkozy
 Ségolène Royal
 Jean-Marie Le Pen
 François Bayrou
 Philippes de Villiers
 Sans avis
Voir les résultats
AuteurMessage
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Programme par les candidats présidentielles   Dim 18 Mar - 23:19

humm voilà le programme pour l'éducation nationale des candidats pour les présidentielles, quel est celui qui vous semble meilleur...dans la mesure ou est même pas sûre qu'ils tiendrons parole ecla

Vous avez un choix Multiples...top

humm j'ai mis le sans avis aussi, on ne sais jamais clin

_________________


Dernière édition par le Lun 19 Mar - 13:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Dim 18 Mar - 23:21

Nicolas Sarkozy

banlieues défavorisées

Organisme concerné : État

"...des classes de 15 élèves dans les banlieues défavorisées..." Discours de Nicolas Sarkozy à Périgueux, 12 octobre 2006.

Commentaires

Cette mesure proposition reprend en l’affinant une proposition avancée lors d’un discours à Marseille le 3 septembre 2006. Nicolas Sarkozy proposait alors que « lorsque les handicaps sont trop lourds on organise des classes de 15 élèves (…), pour que chacun ait la chance de bénéficier d'un environnement favorable ». En évoquant les banlieues défavorisées, Nicolas Sarkozy vise ici de façon plus explicite les ZEP. Sur cette base, on peut se livrer au raisonnement suivant. La mesure consiste à ramener l’effectif des classes dans les banlieues défavorisées de 24 élèves (en moyenne) à 15 élèves. Son coût s’élèverait à 1,1 Md€, puisqu’elle supposerait d’affecter sur ces zones près de 19 000 enseignants supplémentaires.

Impacts économiques

En réduisant l’échec scolaire, la mesure pourrait avoir des effets positifs sur l’insertion professionnelle des jeunes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Dim 18 Mar - 23:28

Ségolène Royal

Ségolène Royal fait des propositions concrètes et innovantes pour l’école

Elle déclare ainsi à Dunkerque : « L’Éducation Nationale doit pouvoir favoriser des pédagogies sur mesure, du soutien individualisé en favorisant le travail en équipe et l’expérimentation. »

Dans ses cent propositions, elle propose notamment de :

— Faire de l’école la priorité budgétaire de l’Etat.

— Organiser des Etats généraux des enseignants sur le mode participatif, pour améliorer leurs conditions de travail dans l’école, assurer la pleine reconnaissance de leurs missions et préparer un plan pluriannuel de recrutement des enseignants, de formation et de résorption de l’emploi précaire.

— S’attaquer à l’échec scolaire à la racine : Mettre en place un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Assurer la maîtrise de la langue parlée à la maternelle.

— Réaliser la promesse républicaine d’égalité scolaire : Organiser le soutien scolaire gratuit pour tous les élèves grâce à des répétiteurs, mobiliser les enseignants volontaires, mieux financer les associations...

— Limiter à 17 le nombre d’élèves par classe en CP et en CE1 dans les ZEP et fixer la dotation aux établissements par élève en difficulté à 25% de plus que la dotation ordinaire.

— Réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, assurer la mixité sociale et constituer des réseaux d’éducation prioritaire.

— Renforcer la présence adulte dans les établissements y compris, lorsque ce sera nécessaire, par la présence d’un deuxième adulte dans les classes.

— Implanter des classes préparatoires aux grandes écoles dans les quartiers qui en sont dépourvus. L’excellence scolaire ne doit pas être réservée aux établissements de centre-ville.

— Epauler les parents en difficulté : Créer des emplois-parents, la généralisation d’écoles des parents et des consultations de médiation familiale pour les aider à conforter leur autorité.

— Inscrire l’éducation artistique et la pratique artistique à tous les niveaux de la maternelle à l’université. A cette fin, sera mis en oeuvre un plan national, avec les Régions, d’aménagement d’équipements culturels dans les universités et les lycées (salles de répétition et de spectacles, ateliers-studios, tables de montage, etc.). Les intermittents du spectacle et les élèves des écoles supérieures spécialisées pourront participer à ce mouvement en résidence d’artistes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Dim 18 Mar - 23:35

Jean-Marie Le Pen

Le Pen et l’école: rien ne va plus à l’éducation nationale


Dans son discours Jean-Marie Le Pen nous dévoile les grandes lignes de son programme sur l’école et l’éducation.

Un champ de ruines
C’est ce qu’est l’école selon Jean-Marie Le Pen. Cette « décomposition » est d’ailleurs le reflet de « la décadence de la société toute entière ». Jean-Marie Le Pen illustre cette décadence par l’exemple d’un « roman donné à lire dans une classe de quatrième, à Nantes qui décrivait sur deux pages la masturbation d’un jeune garçon ».

Responsable du désastre : la « nomenklatura »
Les responsables de ce désastre sont connus : « les coups de boutoirs conjugués des idées de 68, de la nomenklatura de l’Education Nationale et des politiciens ».
Jean-Marie Le Pen identifie plus précisément les responsables : « L’administration Centrale du Ministère de l’Education Nationale, - la plupart des syndicats de professeurs, - les Corps d’inspecteurs, - les directions et corps de formateurs des IUFM».
Quant à l’Education Nationale elle en prend pour son grade : les « maîtres censeurs qui ont brisé la méritocratie scolaire », le « mammouth administratif de 1,3 millions de personnes et coûtant 650 milliards FF », « les 28 000 postes d’enseignants payés mais dispensés de donner des cours », la carte scolaire qualifiée de « planification soviétoïde »… Le Pen sort la mitraillette et allume tout ce qu’il peut.

Et Jean-Marie Le Pen de conclure que « A la vérité, l’Education Nationale ne semble plus tourner qu’au profit de quelques-uns : les enfants d’enseignants, bénéficiaires des mécanismes culturels de la reproduction sociale, et les jeunes d’origine immigrés, bénéficiaires des quotas, qui ne disent pas leur nom, à l’entrée de certaines Grandes Ecoles, comme Science Po ».
Eh oui, on ne refait pas Jean-Marie Le Pen… !
Où on revient à l’insécurité
Après avoir fait l’inventaire des responsables, Jean-Marie aborde la méthode : « l’idéologie du spontanéisme de l’enfant » et la « secte éducative » qui le défend car pour eux « , il n’est pas nécessaire de transmettre, il suffit de créer pour l’enfant un environnement favorable ».
On vient ensuite aux conséquences, et naturellement sur l’insécurité : « J’affirme que cette idéologie de l’enfant-roi, préférée au dur apprentissage des savoirs, est une des causes principales de la montée de la délinquance et l’insécurité. […] Aucun homme politique n’a le courage de dire que c’est là le fruit vénéneux de la destruction du principe d’autorité, dans les familles et à l’école, de la destruction du sens de l’effort, de la destruction de la valeur travail et de la hiérarchie des compétences ».
Jean-Marie Le Pen joue ici sur du velours : tout le monde s’accordant à dire que notre système éducatif a des difficultés, il s’engouffre dans la brèche pour alimenter en eau son moulin sur l’insécurité. L’argument porte car il associe étroitement la délinquance, notamment des jeunes, à l’éducation et l’école est ainsi naturellement mise en première ligne.
Changer l’école : La réforme intellectuelle et morale
Il semble d’ailleurs que pour Jean-Marie Le Pen, l’école est moins un lieu de transmission de savoir qu’un lieu d’éducation à respecter l’ordre. Ne dit-il pas, dans ce discours, que « pour instruire et éduquer, il faut d’abord rétablir l’autorité parentale, scolaire, religieuse, militaire…. ».

Quant au contenu de l’éducation, il doit lui aussi être réformé pour, par exemple, « rétablir la fierté d’être français et cesser de culpabiliser nos jeunes par un enseignement partial de l’esclavage ou de la colonisation, lequel fait « germer la haine dans les caboches creuses des crétins programmés » ». rien de bien surprenant dans ce grand classique de Le Pen qu’il avait notamment longuement décliné à l’époque du film « Indigènes ».
Il faut également « revaloriser les métiers manuels, méprisés depuis 30 ans, au nom, entre guillemets, « des études intellectuelles pour tous », utopie qui a littéralement transformé l’école en usine à chômeurs ». Ceci est un constat partagé par de nombreux autres candidats.
Jean-Marie Le Pen propose de supprimer les IUFM « instruments de la révolution culturelle au service de la gauche” pour les remplacer par des Centres Pédagogiques Régionaux qui favoriseraient l’apprentissage sur le terrain et feraient intervenir des consultants extérieurs.
Il propose également, pour réintroduire la méritocratie, de « relever le niveau d’exigence de passage dans la classe supérieure », de « transformer le Brevet des collèges en véritable examen” et enfin de « rendre au Bac son rôle d’examen sanctionnant l’acquisition des connaissances durant le secondaire ».
Enfin, certaines filières généralistes (histoire, psychologie….) devraient faire l’objet d’un numerus clausus et le stage en entreprise devrait être rendu obligatoire.
Jean-Marie Le Pen dénonce, comme souvent, le système en place qui englobe les politiques, l’administration et les valeurs véhiculées.
Face à ce constat alarmiste de l’éducation nationale française, il taille à la hache et propose quelques mesures, radicales sur le papier, emblématiques dans le discours mais finalement assez généralistes et qu’on a du mal à envisager dans leur application concrète tant notre système éducatif est complexe : comment former les maîtres sans IUFM, comment revaloriser les métiers manuels, comment gérer les flots d’élèves probablement recalés aux divers passages en classe supérieure…
Jean-Marie Le Pen s’est certainement fait plaisir dans ce discours mais le fond de ses propositions et de son programme presidentiel méritent d’être creusés car l’éducation est un sujet qui doit dépasser la simple dénonciation (facile) et la symbolique de quelques mesures (radicales) non évaluées.
François

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Dim 18 Mar - 23:41

François Bayrou

François Bayrou pour une école de la réussite

permet de dresser les grandes lignes du programme présidentiel de François Bayrou pour l’éducation.

Un constat mitigé
L’école « n’assure plus aussi bien la transmission du patrimoine culturel et des règles qui fondaient le lien social et elle n’est plus perçue aussi nettement comme un outil de promotion ».
L’UDF déplore également un investissement sur les collèges et lycées au détriment de l’université et une baisse de notre potentiel en matière de recherche publique et l’absence de place faite à l’artiste.
A noter que le candidat UDF place clairement la culture, quelle qu’elle soit, dans le champ de l’éducation, ce qui est une originalité intéressante.
Pourtant l’école « même si elle ne peut, à elle seule, corriger toutes les faiblesses, toutes les dérives de notre société » peut « les réduire pour donner sa chance à chaque enfant ».

On notera globalement dans la rédaction de cet avant-projet le sens de la mesure, de l’équilibre: jamais de point de vue tranché mais toujours, au contraire, une balance entre ce qui est et ce qui pourrait être. Choix politicien de ne heurter personne dans une campagne présidentielle où il faut ratisser large ou trait de caractère centriste?
François Bayrou déplore enfin le fait que chaque année, 20% des étudiants sorte de notre système scolaire sans aucun diplôme du secondaire (CAP, BEP, Bac).

Le rôle que doit avoir l’école
L’école doit « transmettre le savoir et faire comprendre les valeurs de la République » et être « une boîte à outils permettant à l’élève de devenir un homme libre ».
On retrouve ici les mêmes objectifs que Nicolas Sarkozy qui rappelait que « l’école sert à construire avant tout des hommes et des citoyens capables de penser par eux-mêmes ».
Pour ce faire, François Bayrou rappelle également les règles : un maître « qui sait », un élève qui « apprend » et des règles (respect de l’autre, fraternité), de la discipline donc.

Ces propos renvoient vraiment au François Bayrou de 2002 mettant une taloche au gamin qui lui faisait les poches lors d’un déplacement à Strasbourg.
Bayrou critique également, comme l’a fait Jean-Marie Le Pen qui parlait de « spontanéisme de l’enfant », un « pédagogisme naïf prétendant que les savoirs ne se transmettent pas mais sont découverts par l’élève lui-même », allant même jusqu’à citer René Rémond !

Objectifs et propositions du candidat Bayrou
Les objectifs sont clairs : diviser par deux l’échec scolaire et multiplier par deux la réussite.
Le président de l’UDF appelle pour cela à un socle de connaissances intangible (celui du toujours UDF ministre de l’Education Nationale Gilles de Robien ?) mélangeant français, mathématiques et culture générale. Il faut ensuite que chaque élève sache lire, écrire et compter pour entrer au Collège.
Le candidat à l’élection présidentielle propose aussi un encadrement plus fort au collège (psychologues, surveillants…) pour retrouver un « collège paisible » (ce qui peut faire débat, voir là) et souhaite développer le sport, « instrument d’intégration et de socialisation » et propose le placement des élèves difficiles dans des structures spécialement adaptées (internats, collèges hors les murs).
Tout ceci ne pouvant se faire, selon François Bayrou, que sur dans la durée et sur la base de « contrats d’objectifs » inscrits dans un « grand contrat entre l’école et la nation ».
François Bayrou rappelle aussi que, pour l’UDF, la suppression de la carte scolaire n’est pas à l’ordre du jour, manière de dire que la question de l’éducation ne se règle certainement pas sur ce champ là.
Les propositions de François Bayrou ne révolutionnent pas le monde scolaire mais ont l’immense mérite d’être simples et, de premier abord, relativement réalistes.
A noter toutefois qu’il ne propose rien concernant le système éducatif lui-même… Cette absence de réforme institutionnelle est elle un témoignage de confiance envers ce qui existe ou du pur réalisme politique (ne pas créer de vagues) de la part de l’ancien Ministre de l’Education Nationale qu’il a été et qui connaît la « maison » ?

Dans un prochain article, les propositions du candidat Bayrou pour l’enseignement supérieur et la recherche.

François

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Dim 18 Mar - 23:51

Philippe de Villiers


FAMILLE & ECOLE

Lancer une grande politique familiale

Premier cadre d’éducation, de protection et d’entraide, les familles assurent une mission d’intérêt national qui n’est plus valorisée à la hauteur de leur contribution à la stabilité de la société qu’elles étayent avec l’État et l’école. Redonner aux familles la place qui leur est due (les droits) et les rappeler à leurs responsabilités (les devoirs) s’imposent comme une des grandes priorités politiques pour les années à venir.


Redonner aux familles leur place dans la société, c’est les rendre responsables et valoriser leur mission.

33 - Rendre les familles responsables, c’est soumettre le versement des allocations familiales au respect par les parents de leurs devoirs vis-à-vis de la société.
• Suspendre (voire supprimer, dans les cas les plus graves) les allocations familiales pour les parents coupables de manquements graves dans l’éducation de leur(s) enfant(s).


34 - Reconnaître leur mission, c’est défendre le statut du mariage.
• Inscrire le mariage dans la Constitution comme étant l’alliance d’un homme et d’une femme dans le but de former une famille.
• Refuser le mariage homosexuel et l’adoption des enfants par des couples du même sexe.


35 - Valoriser leur mission, c’est inciter au mariage, gage d’une stabilité utile à la société.
• Soutenir l’institution du mariage par une politique d’incitation fiscale et remettre en cause l’alignement (concédé aux lobbies homosexuels en 2004 par le ministre des Finances de l’époque, Nicolas Sarkozy) du régime fiscal des pacsés sur les couples mariés.


36 - Valoriser leur mission, c’est donner la priorité aux familles françaises.
• Réserver les allocations familiales aux familles de nationalité française au service d’une grande politique démographique nationale.


37 - Valoriser leur mission, c’est reconnaître financièrement leur apport à la société.
• Instaurer un revenu parental d’éducation (RPE) de 1 000 euros nets mensuel, ouvrant droit à la retraite.

• Favoriser le troisième enfant en instituant un quotient familial pour les retraites.

38 - Valoriser leur mission, c’est favoriser l’accession des familles à la propriété, gage d’une évidente stabilité.

• Faire de l’accession à la propriété une priorité nationale.
• Créer un prêt familial à taux zéro pour l’accession à la propriété d’un logement social (intérêts pris en charge par l’État).

39 - Valoriser leur mission, c’est la reconnaissance par l’État des apports des familles au bien commun.
• Instaurer un quotient familial pour les retraites (à partir du troisième enfant, chaque enfant donne droit à une demi-cotisation supplémentaire).
• Supprimer les droits de succession.

40 - Valoriser leur mission, c’est instaurer une politique familiale à part entière.
• Créer un ministère de la Famille afin que la politique familiale ne soit plus perçue comme un secteur parmi d’autres de la politique sociale.

41 - Valoriser leur mission, c’est permettre aux parents de concilier vie familiale et vie professionnelle.

• Mettre en place des modes de garde adaptés.
• Lancer un grand plan national de développement des crèches d’entreprise.

Prolongement de la famille, l’école est un rouage essentiel du redressement national. Après quarante ans d’expériences éducatives et pédagogiques excentriques, farfelues, voire idéologiques, il convient de la recentrer sur ses missions premières : transmission des savoirs, promotion du civisme, rayonnement de la culture nationale.

Recentrer l’école sur ses missions premières, c’est remettre en vigueur l’autorité des maîtres.

42 - Remettre en vigueur l’autorité des maîtres, c’est cesser de les considérer comme des animateurs sociaux.

• Supprimer les IUFM, qui ôtent toute autorité aux professeurs en les transformant en «gentils organisateurs», et les remplacer par des instituts de formation d’un haut niveau d’exigence.

43 - Remettre en vigueur l’autorité des maîtres, c’est engager l’école sur la voie du mérite et de l’effort.

• Instaurer un système de notation strict et sélectif.
• Promouvoir à l’école la sélection fondée sur le mérite et l’effort.

• Proscrire la sélection sur le «piston», les «passe-droits» et la discrimination positive, qui n’est autre qu’un piston encouragé, officialisé, légalisé.
• Supprimer le collège unique.

44 - Remettre en vigueur l’autorité des maîtres, c’est favoriser l’émulation.
• Supprimer la carte scolaire pour permettre aux familles de choisir l’établissement de leur(s) enfant(s).
• Instituer la liberté scolaire.

45 - Remettre en vigueur l’autorité des maîtres, c’est soutenir les professeurs dans l’exercice de leurs fonctions.
• Mettre l’administration et la hiérarchie de l’Éducation nationale au service des maîtres en exigeant d’elles un soutien sans faille aux professeurs qui sanctionnent un élève.

46 - Remettre en vigueur l’autorité des maîtres, c’est rétablir des pédagogies efficaces.
• Bannir des classes les pédagogies déstructurantes et décérébrantes qui dénaturent l’école en la résumant à un rapport entre l’enseignant et l’enseigné.

• Recentrer l’école sur ses missions premières, c’est rétablir l'autorité des savoirs et du savoir-vivre.

48 - Rétablir l’autorité des savoirs, c’est recentrer l’enseignement sur les disciplines essentielles.

• Réformer les programmes en supprimant les matières et les options superflues (350 matières enseignées dans le secondaire !) qui placent les disciplines sur un pied d’égalité et brouillent ainsi la mission de l’école.

49 - Rétablir l’autorité des savoirs, c’est valoriser leurs applications concrètes.

• Illustrer le caractère concret des matières enseignées en confrontant les élèves de collège et de lycée à la réalité économique par un cours trimestriel faisant intervenir un artisan, un commerçant ou un petit entrepreneur.

50 - Rétablir l’autorité des savoirs, c’est remplacer l’objectif de 80 % de bacheliers par celui de 100 % de qualifiés.
• Promouvoir l’apprentissage et les filières professionnelles en les développant en fonction des besoins économiques.

• Réhabiliter le travail manuel par un stage obligatoire d’un mois chez un artisan ou à l’usine en classe de 3e.

51 - Rétablir l’autorité du savoir-vivre, c’est imposer une discipline stricte à l’école.

• Rendre obligatoire le port de la blouse (en primaire) et de l’uniforme (dans le secondaire) afin d’effacer les différences sociales, de mettre fin aux excentricités vestimentaires ou communautaristes et de lutter contre le racket.

Recentrer l’école sur ses missions premières, c’est promouvoir les valeurs et la culture nationales.

52 - Promouvoir la culture nationale, c’est refuser un enseignement multiculturel.

• Supprimer l’enseignement intitulé «langues et cultures d’origine», qui favorise le communautarisme et s’oppose à la francisation.

53 - Promouvoir la culture nationale, c’est proscrire le multiculturalisme dans les programmes.
• Réformer les programmes d’instruction civique qui culpabilisent les jeunes Français et privilégient la repentance sur

la grandeur de la France et la nécessaire fierté nationale.

54 - Promouvoir la culture nationale, c’est transmettre l’amour de la France aux jeunes générations.
• Faire flotter le drapeau tricolore dans toutes les cours de récréation.

55 - Promouvoir la culture nationale, c’est transmettre les valeurs patriotiques à l’école.
• Imposer une heure hebdomadaire d’enseignement des valeurs patriotiques (comme Tony Blair vient de le faire avec
les valeurs britanniques en Grande-Bretagne), du primaire à la classe de terminale, quelle que soit la filière.

56 - Promouvoir la culture nationale, c’est donner la priorité à la culture et à l’art français et européens.
• Créer un enseignement obligatoire de l’art et de la culture français et européens dès l’école primaire en promouvant un art enraciné et libéré du culturellement correct. Introduire à l’école, à côté des disciplines de la connaissance, les disciplines de la sensibilité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
nath7302

avatar

Féminin
Nombre de messages : 753
Age : 46
Emploi : assistante maternelle
Loisirs : ballade piscine musique sortis entre amis et le net
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 19 Mar - 0:56

pour moi je pensse que le discourt sur l education national serais pour le mieux celui de j-marie le pen mais celle de Nicolas Sarkozy n est pas mal aussi donc a voir se que tous sa donnera et s avoir si tous n est pas que des paroles clin

_________________


Dernière édition par le Lun 19 Mar - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-plus-belle-amitie.ephpbb.com
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 19 Mar - 1:02

merci pour vos votes, déjà 8 cool...et " a voté" top

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Chamade
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 19 Mar - 1:04

Des promesses comme toujours au moment des élections .
je suis vraiment très soucieuse car je n'ai plus du tout confiance.

J'attend d'avoir les programmes afin de bien lire tout cela .
Merci ma Tina c'est très interressant et donne une idée de l'ensemble .

Bon je lie et vote rire
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 19 Mar - 1:17

clin c'est bon de savoir ce que pensent les gens et comme c'est anonyme personne sait qui à voté quoi, comme ça, pas de souci, à part ceux qui assument leur votes clin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Sarah

avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 52
Date d'inscription : 17/01/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 19 Mar - 2:00

top voté aussi youpi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JMDEF



Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 66
Localisation : VENDEE
Emploi : PROF
Date d'inscription : 20/01/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 19 Mar - 3:47

Due des promesses à droite comme à gauche.
Je pense le chantier tellemnt énorme qu"il est irréalisable.15 à 17 élèves en classes, on a déjà entendu, mais pas vu.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamade
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 19 Mar - 22:30

Flute j'ai voté mais pas la bonne personne snfffffffff................
Bon du moment que je ne me trompe pas en Mai c'est bien ! ! !
Bisous voila donc un vote de plus sauf que je me suis trompée .....info

Que depromesses alors qu'on sait bien que jamais cela ne serra fait
Revenir en haut Aller en bas
Sarah

avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 52
Date d'inscription : 17/01/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Mar 20 Mar - 23:54

lol! chamade te trompe pas oui pour le bon vote biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah

avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 52
Date d'inscription : 17/01/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Jeu 22 Mar - 23:53

je me permets de mettre une peu d'infos lol!

Les sondages à un mois de l'élection


Pour les sondeurs, tout est ouvert à un mois du premier tour avec un taux d'indécis de l'ordre de 50 %


Les 12 candidats officiels de l'élection présidentielle 2007 - France 2


Tout est ouvert mais selon eux, trois candidats se tiennent dans un mouchoir de poche: N. Sarkozy, S. Royal et F. Bayrou. Même si dans les dernières enquêtes, les intentions en faveur de ce dernier semblent se tasser.

En fait, peu de sondeurs hasardent un pronostic sur une "patinoire", selon le mot de l'expert du PS, Gérard Le Gall...

Sarko et Ségo en tête
Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, qui ont réuni pendant longtemps près de 60 % des intentions de vote, n'en représenteraient plus aujourd'hui que 50 %. Alors que François Bayrou, que personne n'attendait à ce niveau, s'est singulièrement rapproché d'eux, aux dires des enquêtes.

Le ministre de l'Intérieur est invariablement donné en tête au premier tour : il est crédité de 26 à 31 % des intentions de vote. Il a été donné vainqueur au second tour contre Mme Royal par 62 des 63 sondages réalisés depuis le 15 janvier, après le congrès d'investiture de l'UMP. La présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes est, elle, créditée de 23 à 26 %.

Bayrou, le challenger
Quant à François Bayrou, qui a fait une percée impressionnante depuis la mi-février, il est crédité aujourd'hui par les enquêtes d'opinion de 17-18,5 %après être monté à 21-22,5 %, après une pointe à 24 %. Il a fait jeu égal deux fois avec Mme Royal,
à 23 %. Après avoir séduit des sympathisants socialistes déçus, il a conquis une partie du centre-droit, selon Brice Teinturier(SOFRES).

Lancé sur cette "dynamique", il pourrait à présent représenter une menace pour les deux autres "grands" candidats. Et s'il arrivait au second tour, il battrait aussi bien "Ségo" que "Sarko". Les sondages vont jusqu'à lui accorder 55 % des intentions de vote face au patron de l'UMP, crédité de 45 %.

Le Pen peut-il créer la surprise ?
Jean-Marie Le Pen se situerait nettement plus loin, entre 12 et 14 % des intentions. Petit détail: il dispose, selon l'IFOP, d'une cote de popularité record. Rappelons qu'en 2001, les enquêtes d'opinion, dans leur grande majorité, n'avaient pas prévu l'ascension du leader d'extrême droite et sa qualification pour le second tour...

Autre phénomène marquant: l'ensemble de la gauche est à son plus bas niveau depuis 1969, ne dépassant pas 35 ou 36 % dans les intentions de vote. L'extrême gauche, éclatée entre cinq candidats, plafonne à 10 % et constituerait donc au second tour un maigre réservoir pour la candidate PS...

Indécision des sondés
Mais comme le soulignent les politologues, une intention de vote n'est pas un vote et beaucoup de choses peuvent se passer jusqu'au premier tour. Y compris même le 22 avril, jour du premier tour de scrutin, puisque selon CSA, jusqu'à 20 % des électeurs affirment se déterminer le jour même du vote.

Selon Pascal Perrineau, directeur du CEVIPOF (Sciences Po), "l'électorat est de plus en plus volatil, changeant et infidèle". Un électeur sur huit serait prêt à changer de camp, ce phénomène touchant davantage la gauche. Ce qui ne veut pas dire que ces électeurs soient prêts à passer à l'acte. Le CEVIFOP souligne au passage qu'aux dires des enquêtes qu'il a réalisées, 61 % des sondés ne font confiance ni à la droite ni à la gauche pour gouverner le pays.

Nouvelle phase
Mardi 20 mars, une nouvelle phase de la campagne s'est ouverte avec la publication de la liste officielle des 12 candidats. Lesquels devront désormais tous avoir un temps de parole absolument égal sur les radios et télévisions.

Selon le représentant de la SOFRES, Brice Teinturier, la question clef sera le degré de dépendance de l'extrême gauche vis-à-vis de l'exposition médiatique. Il n'est pas exclu, estime-t-il, que Ségolène Royal cherche à consolider son flanc gauche. Tout comme Nicolas Sarkozy l'a fait sur sa droite, avec son projet de ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. Auquel cas François Bayrou pourrait rester à un niveau élevé.

Mais selon un représentant de l'institut LH2, François Miquet-Marty, cette nouvelle phase "peut nuire à M. Bayrou, qui compte beaucoup d'électeurs hésitants" et "aura du mal à faire l'événement médiatique cinq semaines" durant. La représentante socialiste pourrait bénéficier d'un retour d'électeurs "tentés" par le vote Bayrou. "Tout se joue dans les 15 jours qui viennent", conclut-il. Alors, wait and see...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Dim 25 Mar - 15:06

biz merci sarah

merci pour vos votes, 21 cool c'est génial top

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Chamade
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Mer 28 Mar - 0:16

Merci beaucoup sarah biz

Ha oui 21 votes sur le fofo c'est super chouette bravo
Revenir en haut Aller en bas
Gabriele



Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 46
Localisation : 32
Emploi : sans
Loisirs : tout
Date d'inscription : 28/03/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Mer 28 Mar - 23:58

merci pour nous donner la parole, enfin il était temps top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamade
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Jeu 29 Mar - 1:31

Waouh génial un vote de plus merci Gabrielle...
Le forum porte bien son nom " la parole est à vous "

Bisous:biz:
Revenir en haut Aller en bas
Sarah

avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 52
Date d'inscription : 17/01/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Ven 30 Mar - 10:01

bravo à mon avis ça reflète bien les pensées de la France clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamade
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Ven 30 Mar - 16:29

Oui bravo pour les votes bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1067
Age : 54
Localisation : 65
Emploi : webmaster
Loisirs : net et infos
Date d'inscription : 09/12/2006

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Ven 30 Mar - 16:52

clin ouaip, je suis contente de voir le nombre de votes bravo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bannieres.bbgraph.com/
Rubi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 74
Localisation : Montréal, Québec
Emploi : retraite.
Loisirs : ordi,lecture,marche,pêche,le plein air,faire du pédalo
Date d'inscription : 23/02/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Lun 2 Avr - 22:30

j'ai voté,même si je demeure au Québec.
Si le nombres d'élèves étaient reduits dans les classes je suis convaincue que tout irait beaucoup mieux.Les classes de 35 élèves ne sont pas rares de nos jours et sur le lot pas un n'apprends au même rythme ce qui fait grimper l'impatience du prof et des élèves qui ont tout compris,donc :tension dans l'air,Moi je dirais pas plus de 20 élèves max par classes et je ferais 5 groupes de 4 élèves déjà ce serait bien mieux,mais je ne donne que mon avis,pour que tout le monde soit heureux.soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamade
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Sam 7 Avr - 23:18

Merci beaucoup Rubi merci
Revenir en haut Aller en bas
Sarah

avatar

Féminin
Nombre de messages : 204
Age : 52
Date d'inscription : 17/01/2007

Fiche d'identité
Points restants avant exclusion du forum:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   Mar 17 Avr - 14:55

bravo 30 votes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Programme par les candidats présidentielles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Programme par les candidats présidentielles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» programme de remise en forme & entraînement
» [INFOS]Programme CPGE
» Programme des stages de la formation
» demande de cours de maths pour mpsi pour le nouveau programme 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Education nationale et parents...La parole est à vous ... :: Général :: Sondages-
Sauter vers: